In memoriam Aaron Swartz

Par Sage Ross — Flickr, CC BY-SA 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=15853007

Le 11 janvier 2013, Aaron Swartz, fervent acteur et défenseur des libertés numériques, se suicidait dans son appartement new-yorkais, quelques jours avant le début de son procès fédéral, accusé de fraude électronique pour le téléchargement du catalogue JSTOR.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Aaron_Swartz

C’est une figure inspirante qui m’a beaucoup marqué. Pour re-découvrir ce qu’il a apporté : contributions techniques aux spécifications du RSS, définition des licences Creative commons, l’Open access, les moyens d’action mis à disposition des activistes, on peut lire le formidable livre-enquête de Flore Vasseur, intitulé « Ce qu’il reste de nos rêves » : https://florevasseur.com/books/ce-quil-reste-de-nos-reves/

On peut également voir « The Internet’s own boy », le film-testament que lui a consacré Brian Knappenberger en 2014 :

Enfin, on pourra lire le tout récent billet d’Anne Cordier et Sophie Bocquet sur le blog Hypotheses Cultures de l’information, publié dans le cadre de leur projet « Figures en commun(s) » :

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *